Le blog Optimal-Training - OPTIMAL-TRAINING

OPTIMAL-TRAINING - Coaching - Sport - Endurance - Athlète - Aywaille - Background en-tête
  +476 29 02 44     
  info@optimal-training.be     
OPTIMAL-TRAINING
PRÉPARATION SPORTIVE
Aller au contenu

Analyse du cyclocross de Mettet

OPTIMAL-TRAINING
Publié par Fabrice Cuipers dans Cyclo-cross · 20 Novembre 2019
Tags: Mettetcyclocross

ANALYSE DU CYCLOCROSS DE METTET

Voici quelques graphiques, quelques données d’une compétition de cyclo-cross amateur. Il s’agit d’un parcours roulant, très peu technique.



Une puissance normalisée (NP) de 264W pendant l’épreuve d’environ 50’, pour un FTP estimé à 270W,  cela nous donne un facteur d’intensité (IF) de 0,98. Proche de ce qui peut théoriquement être maintenu pendant une heure. Avec une puissance moyenne de 231W et une NP de 264W, l’index de variabilité est de 1,14. Ce qui démontre que durant la course,  la puissance varie beaucoup (visible sur les graphiques de puissance, distribution par zones ou par 30W). On peut voir les différents pics de puissance en fonction de la durée et constater que la différence entre le pic 20’ (236W) et l’entièreté de l’épreuve (231w) est minime : environ 2%. L’effort global paraît bien géré. La FC moyenne atteint 93% du max et le maximum atteint 97% de la FCmax. La moyenne de FC sur 30’ atteint 94%.

Lorsqu’on regarde la distribution de puissance et de FC (que ce soit par zone ou par 30W ou 10bpm), on s’aperçoit de la différence importante des données fournies par la FC par rapport à la puissance ! On pourrait croire que les données proviennent de fichiers différents… mais non. Cela montre l’importance de s’entrainer avec un capteur de puissance et/ou d’être prudent en interprétant les FC de nos séances !

Vu l’intensité de l’épreuve, les pics de puissance au-dessus du FTP et les très courtes périodes de récupération, la FC atteint une valeur proche du seuil (et même légèrement supérieure) et reste très élevée. Les temps de roue libre et les reprises de pédalage représentent la zone dans laquelle le temps passé est le plus important. On pourrait croire à une épreuve exécutée « au seuil » si on regarde uniquement la FC. Au niveau de la répartition de puissance, on constate une grande disparité avec beaucoup de temps cumulé passé au-dessus du seuil ! Ce qui explique toute la difficulté de ce style de course !













                




© 2019 | OPTIMAL-TRAINING & Fabrice CUIPERS | Politique de confidentialité |  Mentions légales
Website crafted by                     E-mage concept à Aywaille
Retourner au contenu